Back To Top

Wingfoil : le nouveau sport de foil avec une wing !

Ces derniers mois, nous avons tous à un moment donné abordé le sujet du wingfoil. Et pour cause, les vidéos surgissent et un peu toutes les marques se lancent vers cette nouveauté. Nous verrons si le WING sera couronné de succès, ce qui ne serait pas étonnant.

Ce sport fût lancé en réalité il y a de nombreuses années mais avec d’autres noms comme « Slingwing » ou « Wingsurfer » où, déjà à l’époque, Naish et Slingshot étaient précurseurs. Mais ils ont eu l’idée trop tôt. Car en réalité si le wingsurf/wingfoil prend de l’ampleur aujourd’hui c’est principalement grâce à la démocratisation du foiling. Bien sur que la portance d’une wing n’est pas cette d’un kite ou d’une voile, mais en foil, nul besoin de beaucoup de vitesse.

« Un monde sans foil est un monde sans wingfoil ! »

Qu’est-ce que le wingfoiling ?

 

En termes simples, pour la partie basse cela combine une planche de surf ou de paddle conçu avec un boitier spécial pour foil (Tuttle, Deep etc.) et un foil spécial pour wing, paddle ou surf. Pour la partie haute (celle de traction) il faut une aile appelée « Wing » ou « Aile de wing » qui semble être un mélange entre une voile de windsurf et une aile de kitesurf. Tout cela semble combiner l’aspect pratique des ailes de kitesurf, faciles à gréer (et à transporter), et permet de tirer certains avantages de la planche à voile comme le fait de ne pas avoir besoin de 100 mètres de ligne.

Bien que les neo-wingeurs ne soient pas encore tout à fait à l’aise avec la pratique (qui ne cesse de changer d’ailleurs), une véritable ferveur s’est emparée de ce tout nouveau sport nautique.

Quels sont les avantages de pratiquer le wingfoil ?

 

Ils sont nombreux et je vais bien sur commencer par l’aspect pratique. En effet, alors que le débat sur « la wing est un nouveau sport » bat son plein, il ne faut pas oublier que ce n’était là pas le but final du wingsurf. Le côté pratique permet de pouvoir ammener sa wing facilement et rapidement